Bénin – Le monastère Notre Dame l’écoute

En 2005, nous répondons à l’appel lancé 2 ans plus tôt par Mgr Pascal N’Koué, alors évêque de Natitingou au Bénin (diocèse jumelé avec celui d’Aix-en-Provence) qui désire implanter la vie contemplative sur cette terre de jeune évangélisation. Cinq d’entre nous quittent la France et s’installent provisoirement dans des locaux prêtés par le diocèse, à Perma.

L’année suivante, un bienfaiteur nous donne un terrain proche du village de Pèporiyakou, à 8 km au nord de Natitingou, et le chantier de construction du monastère commence. Comme pour Rosans quinze ans plus tôt, la générosité de nos familles et de nos amis nous permet de mener à bien les travaux, en plusieurs tranches successives. Au début de l’année 2007, la communauté peut s’installer dans les premiers bâtiments du nouveau monastère, placé sous le vocable de Notre Dame de l’Ecoute.

Le 13 novembre 2011, l’église, dont la construction est à peine achevée, est bénie par Monseigneur Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence.

La population qui nous entoure, pauvre mais fervente et joyeuse dans sa foi, nous adopte et nous aide à nous enraciner, tout comme le soutien fraternel des communautés religieuses locales et le dévouement des prêtres diocésains pour nous assurer quotidiennement la célébration de l’Eucharistie.

Une hôtellerie nous permet d’accueillir retraitants religieux et laïcs. En dehors de l’atelier d’hosties, nos activités sont, pour une grande part, agricoles (arbres fruitiers, plantation de tecks, potager, ferme, culture d’igname et de manioc).

Aujourd’hui, la communauté compte dix moniales dont deux sœurs béninoises.